Le Grand Journal. Anatomie d'une Catastrophe.

Publié le par RaphLaRage&GrosseMerde

GJ.png

Il n'est jamais plaisant de regarder le Grand Journal. Mais sachez que nous ne critiquons jamais à l'aveuglette à JTT. Et ce n'est pas par gaieté de cœur que nous nous mîmes à regarder cette retransmission de la mort de la premère émission de lundi dernier.
En exclusivité, sur jetenculetherese.com :

5 RAISONS DE DETESTER LE GRAND JOURNAL DE CANAL +: 
 

1°) Une recette qui commence gravement à puer du cul.

figurant-insuportable.png
Non mais regardez ce figurant insuportable. 

Rien ne change dans le plan de l'émission, si ce n'est le nouveau créneau de Yann Bartès (rassurez-vous, nous y reviendrons). Le Grand Journal c'est quoi ? Dix minutes d'interviews politiques bâclées où un invité de gauche ou de gauche vient pour se faire incendier par des chroniqueurs qui veulent que l'UMP repasse. Bah oui, si il n'y a plus Sarkozy à critiquer, on se demande quels seront nos sujets de blagues après 2012.

Dans cette première émission, c'est François Hollande qui vient se prendre la fessée. Tous lui en mettent plein la gueule sans raison et avec des arguments encore plus bas que la teub de Passe-Partout. Autant discréditer le seul espoir face à l'UMP devant un public de jeunes branleurs qu'on amène doucement vers l'apolitisation. Canal +, leadeur d'opinion chez les fils de pute. Aucune retranscription pour cause de flemme des auteurs, vous pouvez visionner l'édition du lundi 29 août si vous êtes fan, comme une centaine de milliers de connards, du Grand Journal sur Facebook.

Ensuite, sur fond de musique électro merdique choisie pour plaire aux connards en chemises à carreaux qui reviennent d'un week end à Berlin, on enchaîne biensûr avec le sport. Car rien de mieux, après avoir mal parlé de politique, que de mal parler de sport. Le deuxième invité : Teddy Riner. Tout le monde est content. Finalement le Grand Journal est bien représentatif de la génération 2010, on parle de tout, sans s'y connaître en rien, c'est cohérent, ça passe crème.
"On se retrouve tout de suite après les guignols, pour sucer la bite à Jean Dujardin".
 

2°) MOULOUD FUCKING ACHOUR.

Rocard-Mouloud.png
L'interview politique en 2012. Plus aucun respect des vieux cons. 

Je le dissocie de l'équipe, car, même s'il a bien fondu, Mouloud reste un gros problème à part entière. Non seulement pour Canal +, mais aussi pour la société française ! Mais bordel pourquoi Mouloud ? Personne ne se reconnaît en lui. Ne me sortez pas l'excuse des quotas d'arabes, à part son prénom, ce mec ne représente rien ni personne.

Alors avant, la politique c'était du sérieux, on envoyait personne d'autre que PPDA, Anne Sinclair ou à la limite Yves Mourousi pour aller interviewer des pontes de la politique. Maintenant, on lâche Mouloud Achour interviewer Michel Rocard. Bah ouais. L'année prochaine, direct 8 envoi Steevi Boulet pour rencontrer Jacques Delors. Et en plus ce connard arrive à faire lâcher un scoop à Michel sur DSK. Et ça fait le tour des infos. Première émission et le Grand Journal fait un gros buzz racoleur, avec une grosse bouse très collante. Bravo les gars !

 

3°)  Une Equipe toujours plus à chier.  

bg-g-journal.png
Ali Bidon. 

Autant l'équipe a toujours été une catastrophe depuis le départ de Beigbeder, mais là c'est le ponpon sur la Garonne. Le nouvel écrivain philosophe Ollivier Pourriol, (je n'ai pas inventé le nom), qui remplace Ali Badou, est un clone de ce dernier, croisé avec un Stéphane Guillon à qui on aurait laissé l'agressivité, mais retiré l'humour (ce qui est gênant). Il est tout simplement prétentieux, nul et méchant. Le plateau entier était secoué par sa piètre performance. Après sa prestation de merde, celui-ci tente une blague à Teddy Riner, « Travailler vite, pour gagner plus ». Même le chauffeur de salle à mis du temps à comprendre et à activer une foule prête à pioncer.

China, qui débarque de MTV, est bien elle, car elle sait fermer sa gueule aux bons moments (la presque totalité de cette première). Après tout, mater une belle black qui ne souffle mots nous change du physique dérangeant de Tania Bruna Rosso qui ouvrait sa gueule pour parler de disques pourris. On ne sait toujours pas de quoi elle s'occupe mais on la garde, comme Christine !  

 

4°) La sécession de Yann Bartès, ou la balle dans le pied.  

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/9011314649210.png
C'est ça la provoc Canal + en 2011? Les Nuls n'ont qu'à bien se tenir. 

Mais pourquoi avoir séparé le chroniqueur du reste de l'émission avec cette formule trop longue et pédante du Petit Journal? Avec ce plateau mégalo et ses invités de marque Lavoine (le premier soir, c'était Deneuve), Yann ne se sent plus. Il allume une cigarette, et en offre une à Catoche. "Ouah je suis trop un mec provoc'!", nous confie-t-il en backroom.

Résultat : un blâme du CSA, mais un passage au zapping le lendemain. Et hop ! Ton plan de conquête du PAF est aussi transparent que tes sujets mon p'tit Yanou. L'émission ne gagne pas en intelligence, c'est dommage. Le programme étant plus long, Canal aurait pu utiliser le pouvoir médiatique du Petit Journal pour monter d'un ton en pertinence. Mais non. Yann n'est pas présentateur, mettez-vous ça dans la tête : il est mal à l'aise. Ce n'est pas parce qu'un petit gars fait marrer 20 minutes qu'on doit lui laisser les clés de la Porsche. J'aime bien les idées de Lilian Thuram, mais je ne confierai pas le pays à un joueur de foot, même s'il utilise des mots du dictionnaire.  



5°) La miss « Mais t'es hot ».  

dunkan.png
La Méteo est cette année sponsorisée par les méthodes de régime Duckon. 

Elle est trop bonne, mais super niaigre (Une niaise au régime, note de Bernard Poivrot). Je préférai Lebon, qui va sans doute foirer sa carrière, comme toute bonne miss météo depuis Alexandra Kazan. 

 

En bref, le grand journal, simple résultat d'une génération dégénérée ou source du mal qui abruti la population ? Dommage, c'était pas mal en 2007. Michel, si tu nous lis, embauche nous dans la team, on va te dépoussiérer tout ça. 


Raph laRage pour jetenculetherese.com

 

Publié dans Culture

Commenter cet article

RaphLaRage 05/09/2011 20:04


Bah oui, le schéma classique de l'humour en fait : on tue le père pour pouvoir mieux niquer ta mère.
Sans rancune Zeller, j'ai toujours adoré les critiques négatives. Love.


Marc Zeller 05/09/2011 19:02


Le pire c'est que les Hipsters à chemise à carreaux seront les premiers à adorer cet article "tellement-décalé-provoc'-genre-esprit-anal+-d'avant!"

et à liker ça sur Facebook ! on s'en sort pas vieux on repousse au mieux les murs de la cage.

Bonne soirée! !