Le Feuj Party, qu'est ce que c'est ?

Publié le par RaphLaRage&GrosseMerde

 http://i110.photobucket.com/albums/n86/Opercule/illufeujparty.jpg

 

Ce n'est point une bar mitzvah, ni faire shabbat en famille. C'est tout simplement la fête, où, pour des raisons diverses et variées, vous ne pouvez pas vous permettre de ramener quinze potes relous qui n'ont pas une tête à avoir prévu des sous pour la cotise. Arrêtez de hurler, vous l'avez déjà fait, ou vous auriez aimé oser le faire. Ou encore vous auriez aimé savoir comment faire pour ne pas vous faire gauler. C'est ce que à quoi va remédier jetenculethérèse.com dans cet hommage poignant à une discipline peu appréciée et qui, je dois l'admettre, demeure très complexe d'utilisation.

 
Soit dit en passant, j'aimerais ajouter, si le CRIF nous regarde, qu'il n'y a rien d'antisémite là dedans. Je ne suis pas au courant de l'étymologie du terme. Peut être est-ce comme cela que l'on appelait les réunions festives secrètes judaïques pendant la guerre. Je ne sais pas vraiment. Mais je tiens à préciser qu'il n'y pas besoin d'être juif pour faire une feuj party. De même, on peut faire une feuj party en ne prévenant pas un juif, cela n'est pas à exclure. C'est même souvent le cas.

 
Voyons différents cas de feuj party, associés aux excuses adaptées.

 
La Classic Feuj Party :

Vous avez un super plan de teuf avec "les gens" de la fac, mais ne voulez surtout pas que vos amis ramènent leurs gueules de connards. N'attendez pas le dernier moment pour agir. Prévoyez un projet personnel solo où l'incruste n'est pas envisageable pour le sujet à esquiver. Ex: L'anniversaire d'un vieil oncle, un rdv galant, une compétition de Air Guitar, ... Laissez libre cours à votre imagination. L'important ici est de placer l'excuse AVANT que le sujet de la fête ne soit abordé. Ainsi, votre entourage aura prévu autre chose, voire, ils resteront chez eux. Ils ne demanderont pas de nouvelles de vous la fête venue, ce qui peut éviter moult appels de dernière minute auxquels on n’ose pas répondre, et qui finissent en général par une soirée gâchée d'une incruste malvenue. Bref d'une feuj party qui foire, car vous êtes confondu avec votre mythomanie. Sale ambiance.

 
La Surprise Feuj Party :

Elle arrive au dernier moment. Vous avez prévu depuis six ans et demi de fêter le départ en Australie de Luc au Sans Soucis (si tu connais pas t'es un raté). Mais des collègues hollandaises trop bonnes de Disney Land vous proposent au dernier moment une soirée étudiante de foldingos à cité U dans le 13e. Ici, tomber soudainement malade est fortement contre indiqué. Il vous faut trouver un truc exceptionnel. J'aimerais vous conseiller le décès, mais c'est assez dur à manier avec une si petite expérience. Je vous conseillerais la base pour commencer, LE truc improbable. Exemples : le Vol de portable : C'est simple on le coupe toute la nuit, on explique le lendemain que c'était un grand black costaud qui nous l'a chourave. L'efficace nuit au poste (un must try) « J'avais du matos sur moi, la BAC m'a mis la misère j'te jure ». Sinon le plus simpliste, le problème familiale : « Ma sœur ne répond pas au téléphone, ma mère est folle d'inquiétude, je dois passer voir si ça va ». Plus tard dans la soirée : « Ça va, elle va bien, mais on en profite pour parler un peu, désolé les gars, je vous appelle demain ». Hop ! L'embrouille est rapidement et délicatement dans le sac! 

 
Et enfin la Feuj Party Malaise :

C'est le drame. Votre meilleur ami n'est pas convié à la fête. Qu'il ait niqué avec l'organisatrice de la fête, qu'il rigole super fort en soirée, qu'il soit noir ou bien qu'il eut bouché avec son vomi l'évier d'une bombasse avec qui vous vouliez coucher au nouvel an 2003, votre ami n'aura pas son prénom inscrit à l'encre de Chine sur un carton maison du monde loin de là. Dans ce cas de figure, pas de panique. Vous l'invitez à passer chez vous ou, encore mieux, vous passez chez lui avec deux bières. Après tout vous êtes son ami, vous préférez sa compagnie. Vous rigolez sur deux trois conneries et passez un bon moment en jouant à deviner les pubs. Sur les coups de 23h, la fatigue tombe. Vous rentrez vous coucher...

Après, rien ne vous empêche, sur le chemin du retour, d'aller faire un saut à la fête jusqu'à quatre heures du matin en ramenant une obèse ivre morte. Nul ne vous dénoncera, car personne ne connaît votre ami. L'important, c'est d'avoir passé du temps avec son ami avant. Car trop de Feuj Parties n'amène rien de bon. L'auteur tient à signaler qu'un ami endormi est un ami aimé. On peut tromper mille fois mille personnes, sans difficulté, mais, on se rend compte, une fois la feuj party consommée, que la soirée était pourrave et qu'il n'y a rien de mieux qu'une soirée de merde avec ses copains. 

 

Raph laRage pour jetenculetherese.com.

Publié dans Trucs et Astuces

Commenter cet article

Elise 19/02/2011 11:11


Je fais souvent office de quota goy au cours des Feuj Party, un statut qui fait de moi una persona grata de chez grata.