La Rentrée de Guy Bédo!

Publié le par RaphLaRage&GrosseMerde

guy-bedo.jpg


Hier sur Frankreich 2, se déroulait le débat pour la course à la candidature socialiste aux élections de 2012. Le débat a dépassé  MasterChef
en audience, diffusé au même moment sur TFeins, mais ne l'a nullement devancé en matière de qualité télévisuelle, rassurez-vous.

La disposition du plateau était ridicule, je m’attendais à voir débouler Broccolini pour présenter ce nouveau quizz show intitulé « Qui veut se faire niquer par Nicolas Sarkozy? ». Comme si le PS avait besoin d'une petite victoire de merde pour compenser une défaite assurée. Etudions le comportement et le "programme" des candidats les plus importants pour tenter de savoir qui a pu tirer son épingle du jeu.

 

Martine Aubry.
Martine est sympa et cool. Elle ne bascule pas trop à droite, et ne tente pas non plus de séduire la gauche dure (Ndlr, je ne parle pas de mes couilles). Elle choisit de rameuter les verts, ceux qui ont tout niqué en 2002, c'est plutôt smart de sa part étant donné sa gueule de Proviseur adjointe de collège de Seine et Marne. C'est sur l'écologie qu'elle va vraiment diverger de François Hollande, son adversaire le plus sérieux, qui la devance dans les sondages.

Martine demeure mignonne et solidaire tout le début du débat. Mais lorsqu’elle passe du nous au je, au moment où la question du nucléaire est posée, elle ressemble à mamie qui pète un plomb lorsque tu rotes à table et que tes parents te laissent faire. Il y a  désolidarisation totale avec le reste, et surtout avec François, qu’elle ne peut manifestement pas blairer.
Note de Guy : 10/20, peut mieux faire, achète toi une bite.

 

François Hollande.
François est calme, clair et confiant, présidentiable donc. Il conforte sa position de favori en choisissant la sécurité.
Il se venge sur Pujadas quand Martine lui casse les couilles. A elle, il préfère lui rire par-dessus ses airs de radasse coincée. Son discours est basique, il est le seul candidat à ne pas choisir un camp, il est neutre, un peu démago donc.
Note de Guy : 11/20, passable, achète toi des couilles.

 

Manuel Valls.
La surprise de ce débat. Monsieur a un discours économique assez stricte qui le place tout à droite de l'échiquier. Il parle d'une alliance avec le centre et aborde le thème de l'insécurité. Joli choix Manu à cette heure-ci sur une chaîne du service public! On te prend au sérieux maintenant.
La note de Guy : 04/20, très décevant, achète toi un charisme.

 

Arnaud Montebourg.
Autre surprise, cette prestation d'Arnaud est elle orientée à gauche toute. Il se désolidarise totalement de DSK (suicide ou coup de génie, l'avenir nous le dira). Comme les autres, on sent le démagogisme et le débat d'égo. On ne partage pas les idées de Karl avec une mèche de cheveux comme celle que tu nous imposes à une heure de grande écoute Arnaud, sâche le! Tu comptes vraiment, si tu es élu (haha), te ramener chez Obama ou Angela avec une coupe et tes costards de commercial de la Cogip? Restons sérieux...

La note de Guy : 06/20, achète toi du style.

 


http://static1.purepeople.com/articles/7/63/52/7/@/470727-joel-dans-masterchef-637x0-2.jpg
Pendant ce temps, sur TFeins, Joël prépare sa brandade de porc.

Ségolène Royale.
Le meilleur pour la fin. T'étais toute perdue ma chérie. Un programme cette année? Non toujours pas! Mais en plus tu bafouilles! Non mais là c'est une catastrophe. En plus tu reparles d'une alliance avec le Modem. Mais putain Ségo c'est quand on a perdu qu'on fait ça putain!!! Et pourquoi pas inviter à voter Sarkozy pour prévoir la montée du FN? Putain mais t'es plus conne qu'une couille ma parole! La politique, Ségo, c'est plus fort que toi. (Ndlr :Ce n'est pas ma faute si vos parents s'occupaient de vous quand vous étiez petits si vous n'avez pas réussi à comprendre ce jeu de mot minable.)
La note de Guy : 01/20, pour la salive, deviens dame cantine en Poitou Charente, c'est ton destin.

 

Dominique Strauss Kahn.
Dom, quant à lui, affirme pour la première fois que Naficétou Diallo aurait résisté à ses baisers.
Un programme qui me convient, je lui mets 18! Achète toi des capotes!

 

Mais Guy, pour qui dois-je voter?

Que dieu nous vienne en aide! La majorité qualifie le débat de spectacle désolant, soporifique. On note également qu'au cours du débat, aucun d’entre eux ne prononce le mot Culture, même pas Ségolène Royale en écorchant le mot friture. Mesdames et Messieurs les cadidats à la candidature socialiste laissez moi vous poser cette question : Avez-vous toujours peur, plus d’un demi siècle plus tard, du revolver d’Hermann Göring ? (Ndlr : Si vous n’avez pas compris cette vanne, vous êtes prêt à remplacer Mouloud au Grand Journal.)
Le choix de Guy Bédo : Votez pour Jean-Michel Baylet, le gros moche dont personne ne parle dans la télévision.

 

Les Autres Actus (s'il en ress...).

   

Suicide d'une employée de la Poste.
Les syndicats récupèrent cette défenestration pour dénoncer leurs conditions de travail. On les comprend un peu. Moi même je rêve qu'un jour, un pils de fute se suicide chez Moune pour pouvoir fermer cet endroit de malheur.

 

Une mosquée de fortune pour résoudre le problème des prières sauvages.
Claude Guéant, le Ministre pourri de l'intérieur a ouvert ce midi un endroit tout naze dans une ancienne caserne millitaire pour accueillir des sauvages qui priaient avant cela dans nos belles rues propres de Barbès. Les gars sont contents, tout rentre dans l'ordre. Tout va bien. Perso j’étais pour aller les faire prier dans les kebabs.

 

Sarkozy, accueilli comme un Roi en Libye.
Nicolas se fout de trahir un ami de toujours, si c'est pour être accueilli comme un héros. Finalement ça tombe pas mal. Certes, ce mec est un peu con, mais s'afficher comme ça en Lionel Messi alors que le principal parti d'opposition se déchire avec bouffonnerie, c'est loin d'être idiot... Peut être qu'on le niquera en 2017... avec Jean François Coppé!

 

On se quitte avec une belle publicité mensongère. N'écoutez pas ce qu'on vous dit, la cocaïne ça déchire! J'en prends tous les matins depuis 25 ans en écoutant Aznavour, et tout va bien!

 

 

Love from Kingston.

 

Guy Bédo. Propos retranscris par Raph laRage.

 

 


 

 

Commenter cet article