L'analyse du blog mode.

Publié le par RaphLaRage&GrosseMerde

Il y a trois ans environ, les zouz ont  commencé à maitriser l’internet. Après avoir chauffé des keums sur caramail, cherché des recettes de cuisine sur marmiton et raconté leur mésaventures sexuelles sur Doctissimo, elles ont trouvé la voie de la cyber-création : le blog. Un moyen pour elles d’étaler leur centre d’intérêt  futiles à d’autres zouz qui lacheraient des comms sympas et qui échangeraient des « bons plans mode » en lolant. Le blog mode pullulant sur l’internet, jetenculetherese se devait d’analyser le phénomène avec la finesse qu’on lui connait.


 

 A l’origine, le blog était surtout constitué de photos. En effet, l’appareil photo numérique explosait et tout le monde pouvait en posséder un pour quelques écus. Les internautes prenaient donc des photos à tire l’arigot.  Il fallait bien faire quelque chose de tous ces gigabits ! Pourquoi  ne pas les mettre sur son blog perso ? Ca a donné des pages remplies de photos inutiles que personne n’imprimerait, nommées untitled_221, untitled_222 etc. Voici la photo untitled_1403 :

 

http://www.thecherryblossomgirl.com/wp-content/uploads/2009/02/upside-down-2-520x346.jpg

@TheCherryBlossomGirl

 

L’internet est un monde mystique rempli de buzz incompris (cf. Normanfaitdesvidéos qui fait plus de 500 000 vues sur youtube grâce à des sketchs en singeant la voix d’Elie Semoun, incompréhensible). C’est ainsi que le  le blog de photos inutiles sans texte a muté en blog lifestyle/mode mais souvent avec le visage caché pour garder son anonymat sur la toile. Et puis, l’audimat grandissant, bizarrement les bloggueuses se sont dévoilées en mutipliant les poses dans leur salon pour exhiber leur nouvelle marinière Sandro. Constat édifiant sur cet avant/après :

 

http://i110.photobucket.com/albums/n86/Opercule/analysblogmode.jpg

 

En Septembre 2008, la tête de bloggueuse était aussi tabou que la teub du iench. Vous pouvez pour une fois vérifier  la véracité de mes propos ici. Alors que dès 2009 on constate une libération de la bloggeuse, c'est free quequette.

 

C'est à cette époque que les toutes les marques fréquemment citées se sont penchés sur cette bande de cyberpouff pleine de thunes et qu'on a assisté à la naissance du concept de "Bloggueuse Influente", qui est une occupation à plein temps. On en recense plusieurs sortes :

 

La freak provinciale qui fait "chauffer sa CB"  (je vous donne un peu de jargon en même temps) plusieurs fois par jour sur tous les e-shop de l'internet.

La bobo du marais un peu hype qui sort avec un ex- candidat de télé réalité :

La parvenue , de Pimkie à Gucci, l'ascension d'une bloggueuse.

L'artiste qui paye ses einss.

 

 

Je vous souhaite une bonne visite. C'est encore mieux que les photos de vacances facebook de vos copines bonnasses.

 

GrosseMerde pour jetenculetherese.com

Publié dans Culture

Commenter cet article

Mathilde 18/05/2011 09:16


Tellement vrai !