Allo maman chômage, ou comment gérer sa reum quand on est au chomdu.

Publié le par RaphLaRage&GrosseMerde

http://farm5.static.flickr.com/4057/4528523015_db3c4844e1.jpg

A bon entendeur salope : Je vous préviens que cet article n'est pas drôle mais des connards de la fan page ont insisté pour que je délivre le papelard.  

C'est pas cool vous n'avez pas de boulot. Ca fout trop le seum. Vous percevez des indemnités chômage mais elles couvrent à peine le loyer de votre deux pièces à Oberkampf. Vos économies se sont effondrées lors de votre dernier voyage à Buenos Aires. Y a pas d'autres solutions, on rentre chez ses parents en banlieue. Jetenculetherese va vous aider à gérer votre darone, même si vous êtes un gros chômeur alcoolique. 

Une mère ça panique, une mère ça flippe, une mère ça fouette quand on veut prendre deux trois mois sur son chômage pour faire la teuf. Commencez par la rassurer en vous réveillant tôt le matin. Huit heures c'est bien. Dix heures, c'est trop tard pour Martine. Prenez le petit déjeuner avec elle. Oui, Martine est en retraite anticipée, elle sera là toute la journée. 

Parlez lui des pistes de la veille et affirmez lui qu'on vous envoie des réponses négatives pour des raisons absurdes. Au besoin, prenez le temps d'écrire des fake mails de refus. Ca prend dix secondes et cela mettra votre mère en confiance sur votre motivation, et elle va ainsi se rendre compte des difficultés du monde du travail actuel. Alors qu'en vrai, il vous suffit d'envoyer dix mails pour avoir un entretien dans un bureau pour un job de gratte pc payé mille euros pour faire de la saisie. 

La suite on la connaît : La galère pour être augmenter, les heures sup, les conasses de la compta, ... Avant de retrouver tout ça, prenez un temps pour décompresser chez vos parents. Pas de loyer, pas de collègues, c'est comme quand on avait dix huit ans. 

Biensur tenir ce rythme est crevant. Se coucher à cinq heures pour se réveiller à huit en gerbant ton alcool de poire de la veille, c'est possible quand tu es jeune. Maintenant, on se tape une gueule de con et une barre au crâne. Après on peut toujours dormir devant son pc en feintant une recherche le matin, mais attention à la marque du bureau ikéa sur le front, ça peut vous valoir un cramage violent, et une crise de maman. 

Papa lui, est plus cool. Il suffira de répondre "oui oui quelques unes, dont une très sérieuse!" quand il lancera son hebdomadaire "Alors fiston, t'as des pistes?". Après on peut reparler musique et politique. 

Pendant un moment, si vous suivez cette technique tout ira bien. Les sourires sont de rigueur et la confiance règne. Attention tout de même, la ménopause n'empêche pas les coups de sang. Maman va forcément péter un cable. C'est comme un tsunami au Japon, tu sais que ça va arriver, mais cela se passera toujours au moment où vous vous y attendrez le moins. Gardez-vous la carte joker! Dès que vous la sentez bouillir, sortez la carte "Maman, j'ai un entretien!". Mais alors attendez-vous à une semaine de sacrifice. Pendant quelques jours, on ne sort plus, on se rase, on va chez le coiffeur et on mange bien. On s'habille bien, même si on fait un entretien chez Emolife, on s'en tape, le but n'est pas d'avoir le job, le but est de foutre du chloroforme sur un mouchoir et d'endormir votre pondeuse pendant trois nouveaux mois. 

Oui, ok, ce n'est pas gentil pour maman. Vous jouez avec les nerfs de votre mère qui ne veut que votre bien. Rassurez-vous, cette période vous passera vite. Et la vie avec votre mère deviendra la motivation numéro 1 pour trouver un vrai travail. En fait elle le fait exprès pour que vous vous bougiez le cul bande de glandus! Et puis bon, dans quelques années, ces quelques mois de glandes ne seront qu'un détail de l'histoire de votre pitoyable vie. On en rigolera à table dans peu de temps.

 

Raph laRage pour jetenculetherese.com. 

 

Publié dans Trucs et Astuces

Commenter cet article